Akwaba Grand-bassam

Le Cabinet est placé sous l’autorité du Maire. Il est dirigé par le chef de Cabinet. À ce titre, il assure la coordination de toutes les activités du cabinet.

Le chef de Cabinet rédige les discours du Maire ou ses représentants pour les différentes cérémonies et séminaires. Il collabore également avec les services administratifs de la Mairie placés sous la responsabilité du Secrétaire général. À cet effet, il :

  • assure avec le Secrétaire général, les pré-audiences du Maire,
  • accompagne le Maire lors des cérémonies,
  • coordonne les activités politiques du Maire,
  • propose les réponses aux courriers imputés,
  • assiste le Maire au cours des audiences,
  • organise l’agenda du Maire et de s’assurer de sa bonne exécution,

Le Cabinet compte quatre bureaux

  1. Le Bureau du protocole

Placé sous l’autorité du chef de Cabinet, le protocole est chargé du suivi de l’agenda du Maire et a pour mission de préparer ses sorties. Il accompagne le Maire dans ses déplacements officiels.

     2)    Le Bureau d’ordre et d’entrée

Charger de gérer les courriers arrivés et départ.

     3)    La Cellule de communication

La cellule de communication est chargée de :

- de gérer la communication interne

​- de gérer la communication externe

​- assurer l'image du Maire et de la Mairie

​- la conception de calendriers et autres gadgets (stylos, sacs...) à l'effigie de la Mairie

​- informer tous les services de toutes les activités de la Mairie.

​-vulgariser les décisions du Maire et du Conseil Municipal auprès des populations

​- créer et gérer une photothèque, une vidéothèque et un pressbook.

​- veiller à la cohérence des discours du maire,

​- tenir la population informée des activités, des projets et des communications de la Mairie et ce, à travers des supports de communications comme les Communiqués radiodiffusés et presse,

​- collaborer avec les entreprises et agences de communication et de publicité (RTI, les radios nationales et locales) ;

​- définir la stratégie globale des relations publiques ;

​- analyser les résultats obtenus en termes des performances (objectifs et efficacité) ;

​- définir le plan media.

4Le Bureau de la Coopération et des relations extérieures

Le bureau est chargé de :

  • élaborer et de mettre en œuvre la politique de coopération décentralisée ;
  •  promouvoir la coopération décentralisée ;
  • réaliser des études prospectives visant à l’identification de nouveaux partenariats en matière de coopération décentralisée ;
  • suivre la gestion des appuis techniques et financiers accordés aux Collectivités territoriales dans le cadre de la coopération décentralisée ;
  • participer à l’encadrement, au renforcement et au développement des partenariats existants en matière-de coopération décentralisée ;
  • rédiger les bilans périodiques de la politique de coopération décentralisée

5) La Maison de l’insertion jeunes

La Maison de l’Insertion Jeunes a pour objet principal de soutenir toute initiative des jeunes et des femmes et contribuer à leur insertion socio-économique. Pour ce faire, elle est chargée de :

-         Accueillir,

-         Ecouter,

-         Analyser,

-         Conseiller,

-         d’orienter.

À ce titre, la Maison de l’Insertion jeunes a pour mission :

-         d’assurer la mise en œuvre opérationnelle des différentes stratégies de promotion socio-économique des jeunes ;

-         de financer, refinancer et cofinancer des prêts en faveur des jeunes promoteurs de projets d’insertion ;

-         d’accorder des garanties personnelles pour la durée des prêts consentis aux jeunes promoteurs par des institutions financières partenaires ;

-         de rechercher, collecter, traiter, organiser et diffuser toutes les données, informations et opportunités susceptibles d’orienter les jeunes porteurs de projets ;

-         d’assurer l’accompagnement et le suivi de l’exploitation des entreprises financées ;

-         d’initier, nouer et développer tout partenariat avec des structures poursuivant les mêmes objectifs ;

-         de financer des programmes spécifiques d’encadrement des jeunes notamment les programmes formation qualifiantes de courte durée

-         de financer les actions d’intérêt communautaire.

-         de réaliser les études sur la stratégie d’amélioration de la condition de vie des jeunes et des femmes,

-         réaliser des études,

-        développer les microprojets et animer les quartiers de la commune.

 

Scroll to Top