Akwaba Grand-bassam

la pêche en lagune a constitué l'activité économique principale des peuples Abouré Ehè et Ossouhon

Dans la région de Grand-Bassam, la pêche en lagune a constitué l\'activité économique principale des peuples Abouré Ehè et Ossouhon. Toutefois, une contrainte économique majeure a influencé la dynamique sociale du milieu. Il s\'agit de la fermeture de la communication entre la mer et la lagune à Grand-Bassam. Pour la collecte des données, les autorités coutumières et administratives, ainsi que les populations locales ont été enquêtées. Cela a consisté en des entretiens et observations. Les résultats des investigations ont montré que les différentes catégories sociales étaient ainsi impliquées dans la pêche en lagune. Cette activité économique a contribué au renforcement de la cohésion sociale et de la solidarité familiale. Depuis la fermeture de l\'embouchure de Grand-Bassam dans les années 1950, il a été observé une baisse progressive de l\'activité de pêche et de sa rentabilité économique. Chez les hommes, le revenu tiré de la
pêche a chuté de 90 % environ. Au niveau des femmes, cette baisse avoisine les 100 %. Cette situation a occasionné une reconversion économique des acteurs. Au plan social, la baisse de l\'activité de pêche a entraîné une modification de la structure familiale. La disparition progressive de l\'entraide familiale et l\'émergence de ménages monoparentaux dirigés par des femmes, ont accentué la vulnérabilité des femmes et des enfants.

Scroll to Top